Memorandum Olympique (2005)

Au-delà d’une recherche esthétique, François Delebecque s’est intéressé au nu dans une approche narrative. Il revisite le genre en proposant un univers associant images et sculptures, où il décompose le corps par son activité physique et met en scène ses émotions. Un travail chargé de références artistiques et mythologiques, traitées avec la légèreté et le décalage qui caractérisent la pratique de François Delebecque. Ce travail se poursuit dans des courts-métrages.

François Delebecque © , Memorandum olympique, 2005 Voir la galerie